A la uneActualitésenseignantescroquerieFaits divers & InsolitesFeaturedGoudiryJusticejusticiablesMamadou SowSociétéTambacounda

Goudiry : Un enseignant condamné pour escroquerie au tribunal de grande instance de Tambacounda

54views

L’enseignant et agent d’appui au Tribunal d’instance de Goudiry est dans de beaux draps. L’instituteur A. Sy (38 ans) a été cueilli par des éléments de la Brigade de la gendarmerie de Goudiry, puis déféré au parquet. Il est accusé d’escroquerie pour avoir réclamé de l’argent à des justiciables pour l’établissement d’actes. C’est le cas de deux justiciables, dont le vieux Samba Tall, qui a vendu son mouton pour remettre la somme de 35 000 FCFA à l’agent d’appui qui s’était proposé de diligenter le divorce de sa fille.

Quant à Mamadou Sow, il a versé la somme de 20 000 FCFA à l’agent d’appui pour l’obtention d’un jugement de naissance. Seulement, malgré les versements des sommes réclamées, les justiciables n’arrivaient pas à obtenir leurs jugements. Las de patienter, le père de la fille et Mamadou Sow se sont, tout bonnement, dirigés vers le bureau du juge en question pour réclamer leur fameux document. Une fois dans le bureau du magistrat, les visiteurs ont demandé à leur hôte ce qui retardait leurs jugements, d’autant plus qu’ils avaient versé de l’argent.

Le juge a manqué de peu de tomber des nues. Il a fait savoir aux justiciables qu’il n’avait pas vu la couleur de l’argent. Cependant, il a voulu en savoir davantage sur cette personne qui a demandé de l’argent pour des actes. Sans hésiter, ces derniers lui ont balancé le nom de l’agent d’appui qui est aussi enseignant, A. Sy. Convoqué, le mis en cause a été conduit à la gendarmerie. Arrêté puis déféré au parquet du Tribunal de Tamba, l’enseignant a été envoyé en prison.

Interrogé, le prévenu n’a pas cherché à mener le tribunal en bateau, reconnaissant sans ambages les faits qui lui sont reprochés tout en regrettant son acte. Il précise au juge avoir déjà remboursé à Samba Tall. L’une des parties civiles, Mamadou Sow, a indiqué avoir payé la somme de 25 000 FCFA. «Il m’a réclamé au début la somme de 5 000 FCFA avant de revenir me demander 20 000 FCFA parce que, disait-il, un papier manque dans le dossier et je lui ai remis 20 000 FCFA. En tout, je lui ai donné 25 000 FCFA pour un jugement de naissance», explique Mamadou Sow. Pour récupérer son argent, il a accepté les propositions du prévenu qui s’est engagé à le rembourser à sa sortie de prison.

Le procureur de la République n’a pas manqué de tancer le prévenu. Il a requis l’application de la loi. Le tribunal a déclaré le prévenu coupable et l’a condamné à 15 jours de prison ferme.

via DakarXIbar